New York Vendée - Les Sables d'Olonne New York Vendée - Les Sables d'Olonne
New York Vendée - Les Sables d'Olonne New York Vendée - Les Sables d'Olonne

17 Novembre 2023 - 15h46 • 1639 vues

Partager

Article

Pour sa 10e édition, le Vendée Globe s’associe à Oxeva, pour héberger sur son cloud 100% français les plateformes numériques de sa course : un site web, une application et un serveur multimédias à fort trafic, exigeant performance et haute disponibilité.

Pour choisir son partenaire de solutions d'hébergement, le Vendée Globe s’est basé sur plusieurs critères. Tout d’abord, sa capacité à absorber un pic de trafic important. Un grand événement doit être en mesure de garantir un accès à son site internet, son application et son serveur multimédias, réceptionnant les contenus des marins en mer pour les proposer aux médias, en continu, peu importe les circonstances. En effet sur les phases de départ et d’arrivées du tour du monde, près de 350 000 personnes se connectent simultanément ! Sur la période de course, cela représente plus de 115 millions de visites sur le site web de l’événement.

Pour contracter ce partenariat technologique à haute valeur ajoutée, dans une démarche d’amélioration continue, le Vendée Globe a apporté une attention particulière au numérique responsable, qui lui permet de réduire l’empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l’information et de la communication dédiées à l’événement. Oxeva porte l’étendard d’un cloud 100 % français : l’ensemble de ses datacenters se situe sur le territoire national. L’entreprise s’engage pour un strict respect de la confidentialité des données hébergées en les protégeant de lois intrusives appliquées aux sociétés hors UE. Elle revendique aussi son ancrage local pour participer à la création d’emplois. De plus, la société est propriétaire de ses infrastructures, lui permettant ainsi de mettre en place une démarche rigoureuse en vue de mesurer et réduire son empreinte environnementale.

Au cours de l'année écoulée, Oxeva a ainsi réussi à diminuer sa consommation d'énergie de 35 % et a divisé par trois le nombre de serveurs physiques liés à son activité, tout en maintenant des performances optimales. La société assure par ailleurs la neutralité carbone intégrale de ses offres en compensant l’ensemble de ses émissions de CO2.